Parc Eolien Les Moulins du Lohan



Accueil

  • la production d’énergies renouvelables à partir de la biomasse et du vent,
  • la gestion sylvicole durable,
  • une réponse aux objectifs Régionaux, Nationaux et Internationaux en matière de lutte contre le réchauffement climatique,
  • un pas significatif vers une plus grande indépendance énergétique du territoire,
  • le maintien de l’identité paysagère du massif forestier de Lanouée,
  • l’amélioration à terme de la biodiversité sur l’ensemble du massif forestier,
  • la sensibilisation du public à une production locale d’énergie renouvelable respectueuse du milieu naturel,
  • le maintien des usages locaux du massif forestier tels que la chasse, les randonnées cyclistes et pédestres ou la cueillette des champignons,
  • une redynamisation du tissu socio-économique local.

 

Chiffres clés du projet

L’EQUIVALENT DE LA CONSOMMATION ELECTRIQUE DE 50 000 PERSONNES (1)
Soit environ l’équivalent de la population d’une ville comme Vannes ou 70% de la population du Pays de Ploërmel-Cœur de Bretagne.

500 000 EUROS DE TAXES LOCALES PAR AN (2) 
Le nouveau régime fiscal (IFER / CFE / CVAE) devrait générer de l’ordre de 500 000 Euros de taxes par an pour les collectivités locales :

85 M EUROS DE BUDGET PREVISIONNEL D’INVESTISSEMENT
Comme cela a été le cas pour les investissements réalisés depuis 2007, Ressources Forestières continuera à privilégier, autant que faire se peut,  des entreprises locales (gros œuvre, terrassement, cabinet d’architectes, géomètres, …etc.).

JUSQU'A 3 POSTES DE TECHNICIENS DE MAINTENANCE CREES EN REGION
La maintenance du parc éolien sera assurée pour le compte des Moulins du Lohan par le constructeur sélectionné. Les trois constructeurs retenus à ce stade disposent de centres de maintenance en Région. On estime qu’un poste de technicien de maintenance est créé pour 10 à 15 MW de puissance installée.

UNE DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT POUR LE TERRITOIRE
Ressources Forestières entend ouvrir ce parc éolien au public et l’intégrer dans un projet touristique de territoire pour permettre au public à la fois : 

PAS DE PERTE DE SURFACE FORESTIÈRE :
Le défrichement qui a été limité a 11.38 hectares (soit 0.3 % de la surface du massif forestier) est plus que compensé par un reboisement en essences forestières de qualité de 12.25 hectares au sein et en bordure du massif forestier.

(1) Consommation électrique incluant le chauffage – Source : L’énergie éolienne en France : chiffres clés (au 1er janvier 2012) – SER (Syndicat des Energies Renouvelables).

(2) Ce montant est estimé sur la base d’un parc d’une puissance installée de 50 MW.